My Story

Léa Rainier, My Little Change founder, centre de formation spécialisé en démarche zéro déchet et sobriété numérique

Léa Rainier, 36 ans, femme heureuse et amoureuse, maman d’une petite Cookie de 4 ans.

Adepte de la sobriété heureuse et de la slow life depuis une dizaine d’années, cette tendance s’est accentuée avec une reconversion professionnelle il y a 7 ans.

Végétarienne depuis plus de 20 ans à tendance végétalienne, j’affectionne la simplicité, les petits bonheurs du quotidien et tends vers le minimalisme.

Vélo addict, je ne jure que par les déplacements doux, peut-être aussi parce que je n’ai jamais passé mon permis de conduire… !

L’art a une grande place dans ma vie et ma formation. Je suis imprégnée par 13 ans de danse classique et de théâtre. L’écriture est vitale et instinctive depuis toujours. Et après une longue pause, je me surprends depuis quelques semaines – et avec un immense plaisir – à coucher des mots sur le papier et noircir quelques pages.

Vous l’aurez compris, rien d’extravagant par ici et un attrait prononcé pour le naturel et l’authenticité, la préservation des éco-systèmes  et du vivant.

Léa Rainier, My Little Change founder, centre de formation spécialisé en démarche zéro déchet et sobriété numérique

J’ai eu la chance de suivre ma scolarité dans un établissement Français à l’étranger (au Maroc) jalonnée par de superbes rencontres et une grande richesse et diversité culturelle.

J’ai rêvé d’un baccalauréat littéraire et après de longues négociations j’ai évité de justesse la section scientifique pour finir en sciences économiques et sociales, où j’ai développé un grand intérêt pour la sociologie.

J’ai sauvé mes années de première et terminale de l’ennui par ma passion pour le théâtre que j’ai pu présenter en option au bac.

J’ai donc passé de nombreuses heures à écrire et mettre en scène des pièces, interpréter des classiques et  autres auteurs contemporains sur les planches de la salle polyvalente du lycée, et parfois même sur la scène du très majestueux théâtre Mohammed V de Rabat.

C’est tout naturellement le baccalauréat en poche que j’ai quitté mon Maroc natal pour débarquer, mon baluchon à la main ou presque, à Nice, et intégrer une licence arts du spectacle mention théâtre.

Après trois années de fac, je quitte le milieu « théatreux » avec beaucoup de déception, pourtant ma passion pour la gestion de l’humain et de la mise en scène reste intacte. J’en garde le souvenir d’un environnement clos et obscure,  où régnaient des égos un peu tyrans, un peu malsains.

Je me tourne assez instinctivement vers le management et la formation professionnelle. Je suis un BTS MUC par correspondance avec le CNED et obtiens une certification avec la CCI du Var en tant que formatrice pour adultes.

J’ai la chance de suivre de nombreuses formations en interne au sein des grosses entreprises pour lesquelles je travaille, j’apprends chaque jour de moi, des autres et ça me plait.

Formation en environnement, gestion des déchets, gestion de l’eau, hygiène et sécurité alimentaire, RH, gestion opérationnelle, des plannings, des stocks, du matériel.

Je valide un CQP agent de maîtrise et parachève une formation opérationnelle en gestion de structure.

Ma soif d’apprendre guidera tout mon parcours, atypique mais tellement enrichissant.

Léa Rainier, My Little Change founder, centre de formation spécialisé en démarche zéro déchet et sobriété numérique

Après la magie calfeutrée des petits théâtres niçois où je réalise mes premiers stages et petits jobs étudiants, je débarque dans le monde de l’entreprise, « la vraie», pour embrasser une carrière de manager et formatrice professionnelle.

Le décor est moins glamour et artistique, quoi que !

J’ai souvent dû user d’une grande créativité pour gérer certaines situations.

Après avoir géré de petites et moins petites équipes, formé managers et directeurs, j’ai achevé cette grosse parenthèse de ma vie en me spécialisant en hygiène/sécurité alimentaire, et gestion des problématiques environnementales. Ce métier me passionne pendant 10 ans et j’y prends beaucoup de plaisir.

Le volet « environnement » a pris une place trop grande au fil des années et est venu se heurter à mes valeurs et convictions personnelles, en total déséquilibre avec l’essence même des entreprises pour lesquelles j’ai travaillé jusque là, à des années lumières de toute considération écologique.

Un événement inattendu a bousculé mon « plan de carrière », qui se résumait à quitter mon statut de cadre supérieure dans ma franchise et rejoindre le centre de formation national d’une multinationale.

Plutôt que de poursuivre sur cette voie, j’ai fait un virage à 360° pour me lancer dans l’entrepreneuriat, et démarrer cette merveilleuse aventure qui me fait vibrer depuis 7 ans.

En savoir plus…